spot_img
spot_img

Projet de renforcement de la Compétitivité des Micro, Petites et Moyennes entreprises et accès au financement

spot_img

RECRUTEMENT D’UN CABINET POUR LA MISE EN PLACE D’INITIATIVES STRATEGIQUES PILOTES CONCRETES DE PROMOTION DU CONTENU LOCAL DANS LE SECTEUR MINIER

MINISTERE DE COMMERCE, DE L’INDUSTRIE, DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

PROJET DE RENFORCEMENT DE LA COMPETITIVITE DES MICRO, PME ET ACCES AU FINANCEMENT EN GUINEE (PRECOP)

RECRUTEMENT D’UN CABINET POUR LA MISE EN PLACE D’INITIATIVES STRATEGIQUES PILOTES CONCRETES DE PROMOTION DU CONTENU LOCAL DANS LE SECTEUR MINIER

 Financement : Banque Mondiale (IDA) : Crédit N° 6469-GN – Don  N° D507-GN

  Date de début : 16 Mai 2022                  Date limite : 06 Juin 2022

 PRESENTATION DU PRECOP

Le Projet de Renforcement de la Compétitivité des MPME et Accès au financement (PRECOP) est une opération du Groupe de la Banque mondiale qui s’inscrit dans le développement des Petites et Moyennes Entreprises (MPME) en Guinée. Il fait suite au projet PAPME (Projet d’Appui au Financement des Micro Petites et Moyennes Entreprises – CAPME) qui s’est clôturé en décembre 2017. L’objectif de ce nouveau projet est de « soutenir le développement, la croissance, et l’accès aux financements des Micro, Petites et Moyennes Entreprises-MPME ».

Le projet se concentrera sur Conakry sur une période de 5 ans avec un schéma de mise en œuvre   qui s’articulera autour de quatre (4) composantes :

Composante 1 : Appui à l’entreprenariat et au développement des MPME

L’objectif de cette composante est de renforcer la capacité des Micro, Petites et Moyennes Entreprises – MPME à se développer, à créer des emplois et de la richesse, et à contribuer efficacement à l’inclusion socio-économique des jeunes et des femmes.

Composante 2 : Appui au renforcement de l’infrastructure financière

L’objectif de la seconde composante est de financer des infrastructures nécessaires pour promouvoir l’accès des Micro, Petites et Moyennes Entreprises -MPME au financement. Le renforcement de l’infrastructure financière de la Guinée améliorera l’accès de toutes les entreprises aux crédits, avec un impact plus important pour les MPME qui font davantage face aux problèmes d’opacité et d’asymétrie d’information.

Composante 3 : Mettre en place des services financiers adaptés aux MPME

L’objectif de la troisième composante est de mettre en place un mécanisme de couverture de risque de portefeuille qui incitera les institutions financières participantes (IFP) à octroyer des prêts aux MPME éligibles.

Composante 4 : Gestion et suivi de projet

Cette composante appuiera l’Unité d’Exécution du Projet (UEP) et fournira des ressources afin de renforcer ses capacités en matière de passation de marché, gestion financière, communication, suivi et évaluation, par le biais de services consultatifs pertinents.

A. CONTEXTE DE LA MISSION

La Guinée possède un potentiel minier immense :  le tiers des réserves mondiales de bauxite (7 à 8 milliards de tonnes), les plus importants gisements de minerai de fer inexploités au monde (3,2 milliards de tonnes), des réserves substantielles d’or, de diamants, de graphite, du calcaire (utilisé dans le ciment) et une grande variété d’autres minéraux.

L’investissement dans la bauxite représente actuellement la force motrice de l’économie, avec plus de 5 milliards USD d’investissements directs étrangers (IDE) depuis 2015 dans la seule région de Boké où interviennent entre plusieurs entreprises minières.

Les effets d’entraînement de l’essor actuel de la bauxite ont déjà commencé à transformer l’économie. En effet, les nouveaux projets d’exploitation de la bauxite entraînent des investissements connexes importants dans les infrastructures d’appui comme les transports et l’énergie.

Ces investissements engagés dans la seule région de Boké depuis 2015 laissent projeter des centaines de millions d’opportunités pour les fournisseurs locaux. La captation par les fournisseurs locaux des retombées des investissements au travers l’obtention de contrats est une priorité affichée des autorités guinéennes. La Guinée a adopté une Politique de Promotion du Contenu Local et est engagée, à travers le Ministère des Mines et de la Géologie, dans la mise en œuvre d’un plan d’action stratégique pour la promotion du contenu local. Il ressort également d’études réalisées sur le contenu local sous l’égide du ministère des Mines et de la Géologie, la propension des sociétés minières à travailler avec les entreprises locales des lors qu’elles sont capables de répondre valablement aux exigences desdites sociétés.

A côté de ces sociétés minières, un effet catalytique majeur est notable auprès d’industries et de entreprises dans le BTP, dans l’hôtellerie et d’autres secteurs qui offrent également des opportunités de promotion du contenu local.

Nonobstant tous les efforts consentis dans la promotion du contenu local, l’accès des PME locales aux opportunités de marchés auprès des sociétés minières, des industries et autres grands donneurs d’ordre n’a pas encore atteint tout son potentiel. Ceci est principalement du fait de leur faible niveau de structuration par rapport aux standards des clients potentiels et de les capacités limités de nombre d’entre elles à lire, comprendre et correctement interpréter des appels d’offres et d’y répondre convenablement.

Partant de ces constats et de cette conclusion la BSTP avec l’appui du PRECOP et en coordination avec IFC et le projet d’agriculture commerciale de la Banque mondiale, souhaite mettre en place des initiatives stratégiques pilotes en termes de promotion de contenu local avec une approche de co-construction pour décupler la part des PME locales dans les contrats portant sur les secteurs d’approvisionnement préalablement identifiés. Par initiative stratégique, il est entendu, une identification et de consolidation en amont de potentiels contrats à pourvoir par les sociétés minières et susceptibles d’être réalisés convenablement par des PME locales. Cette approche permet de qualifier et de quantifier les besoins en amont des sociétés minières des industries et autres grands donneurs d’ordre, de structurer et de calibrer la demande de biens, de services ou de prestations de sorte qu’elle soit compréhensible et accessible aux PME locales. Enfin, la démarche, à travers une analyse du marché, permet entre autres d’identifier de potentiels fournisseurs locaux vers lesquels, des actions de formation et de coaching pourraient être réalisées par la BSTP dans le cadre d’une montée en gamme de leur offre de biens, de services ou de prestations.

B. OBJECTIF DE LA MISSION

L’objectif de la présente mission est de mettre en place, à travers une approche par la base (bottom up), des initiatives stratégiques concrètes de contenu local construites autour de projets pilotes de secteurs préalablement identifiés en se basant sur l’offre et la demande de services et de biens formulées par les sociétés minières, les industries et autres grands donneurs d’ordre en faveur de PME locales.

C. TACHES DU CONSULTANT

Le Cabinet travaillera sous la supervision de la BSTP appuyée par IFC et le PRECOP. Il rencontrera un échantillon de 4 sociétés minières (dont GAC et la CBG) et 3 acheteurs issus du secteur de l’industrie et autres grands donneurs d’ordre (telles que des sociétés évoluant dans l’Industrie, l’Agrobusiness, la construction, les travaux publics, l’hôtellerie, la restauration, etc…). Une liste d’acteurs à rencontrer sera proposée par le Cabinet et devra être validée par l’équipe du projet.

La mission se composera comme suit :

Première étape : Identifier les besoins des acheteurs en termes de biens et de services susceptibles d’être fournis et livrés par des entreprises locales

Cette phase sera consacrée à la revue de la littérature que IFC et la BSTP mettront à la disposition du Consultant, à la réalisation d’entretiens avec les services techniques pertinents des acheteurs à l’identification et à la classification de leurs besoins d’achats de biens et de services. A l’issue de ces entretiens, le Cabinet devra procéder à la construction d’un pipeline d’une vingtaine d’initiatives stratégiques classées selon l’ordre d’importance pour les sociétés minières et selon la plus-value pour le tissu entrepreneurial local. Cette classification devra prendre en compte une priorisation des trois (3) chaînes de valeur offrant le plus de potentiel de promotion de contenu local et d’impact pour chaque société minière et les donneurs d’ordre non-miniers.

Le Cabinet travaillera particulièrement avec les quatre sociétés minières partenaires plus de 3 autres grands donneurs d’ordre (tels que des sociétés évoluant dans la construction, les travaux publics, l’hôtellerie, la restauration, etc…). Il devra donc prévoir des déplacements à l’intérieur de la Guinée.

Deuxième étape : Evaluer les capacités de production des entreprises locales en lien avec les besoins identifiés auprès des acheteurs

Dans cette phase, le Cabinet évaluera les entreprises locales adhérentes à la BSTP, celles présentes dans la base de données des sociétés minières et des acheteurs (tels que des sociétés évoluant dans la construction, les travaux publics, l’hôtellerie, la restauration, etc…) de même que d’autres entreprises à haut potentiel non enregistrées dans ces bases de données. Cette évaluation pourrait être élargie auprès des organisations faitières. Cette phase permettra entre autres :

  • D’identifier les capacités réelles et envisageables à court et moyen termes si les moyens de production sont accrus ;
  • De mettre en évidence les écarts entre les capacités des entreprises locales et les besoins des acheteurs et ;
  • De proposer un plan d’actions pour la montée en puissance technique, fonctionnelle, commerciale et de production de sorte que les PME locales répondent aux normes et standards des sociétés minières et des autres donneurs d’ordre et pourvoyeurs de contrats locaux.

Troisième étape : Recommandations et plan d’actions

Durant cette phase, il est attendu du consultant que les conclusions soient tirées et que des solutions concrètes soient proposées pour lever les obstacles liés à la faible captation des contrats par les PME locales.

Enfin, il est attendu du Cabinet une documentation fournie afin de rendre viables et opérationnels les projets d’initiatives stratégiques identifiés. Le Cabinet proposera un plan d’actions avec des responsabilités clairement identifiées, un budget et un calendrier de mise en œuvre des recommandations à court, moyen et long terme.

D. ESTIMATION DU NIVEAU D’EFFORT

Le niveau d’effort est estimé à 60 jours homme. La durée estimée de la mission ne doit pas dépasser trois mois et le Cabinet produira les livrables en se conformant aux étapes suivantes :

Liste des livrables
Rapport de démarrage comprenant l’approche, la méthodologie, la liste d’acteurs à rencontrer, les outils de collecte d’information, le calendrier d’exécution de la mission
Rapport d’identification des besoins des sociétés minières comprenant au moins un pipeline de 21 initiatives stratégiques (biens, services et filières) classées par ordre d’importance pour les sociétés minières et en termes de plus-value pour le tissu entrepreneurial local.
Rapport d’évaluation des capacités de production et de transformation des PME locales suivi d’un plan d’actions pour leur montée en puissance
Rapport de fin de mission prenant en compte des recommandations pour la promotion des initiatives stratégiques de contenu local et un plan d’actions pour la mise en œuvre du pipeline de projets.

Les livrables sont en français et doivent être validés par la BSTP et le PRECOP.

E. QUALIFICATIONS DU CONSULTANT 

L’individu ou entreprise intéressée doit démontrer qu’il ou elle a les qualifications et l’expertise nécessaires dans son offre technique. Le soumissionnaire doit avoir réalisé au moins une mission similaire au cours des 3 dernières années et fournir une liste de références de travaux similaires qui ont été réalisés et achevés avec succès.

Les compétences et l’expérience requises sont les suivantes :

ÉDUCATION

  • Maîtrise ou équivalent en gestion des entreprises, organisation stratégique des entreprises, achat et logistique, économie, fiscalité, droit.

Expérience

  • Minimum de 8 ans d’expérience de travail pertinente et pratique dans les domaines du conseil, de l’organisation et de la gestion de la chaine d’approvisionnement ;
  • Une expérience forte et réussie dans le développement des capacités des entreprises et la promotion du contenu local avec résultats ;
  • Une bonne connaissance du contenu local et des contraintes liées à la sous-traitance dans les secteurs miniers et industriels serait un atout ;
  • Une bonne connaissance de l’environnement des affaires et du marché des PME en Guinée avec une diversité des clients et références ;
  • L’expérience pertinente en Afrique subsaharienne, principalement dans la région de l’Afrique de l’Ouest, est un atout ;
  • Faire preuve d’intégrité en adoptant des normes éthiques et professionnelles ;
  • Avoir d’excellentes capacités de communication et de rédaction et une bonne capacité de synthèse de l’information ;
  • Capacité avérée à planifier, organiser et mettre en œuvre efficacement des activités liées à une stratégie de formation et de suivi et d’évaluation ;
  • Capacité à travailler de manière indépendante, à rendre des comptes et à supporter des charges de travail importantes ;

Langues

  • La maîtrise écrite et orale du français et de l’anglais est requise

METHODE DE SELECTION

Le cabinet sera sélectionné suivant la méthode de Qualification des Consultants (QC) conformément aux dispositions définies dans le Règlement de Passation des Marchés pour les Emprunteurs de la Banque Mondiale de juillet 2016 révisé en novembre 2017 et Août 2018.

  • DEPOT DU DOSSIER DE SOUMISSION

Les manifestations d’intérêt devront être déposées sous pli fermé au plus tard le 06 Juin 2022 à 12 heures 30mn à l’adresse mentionnée ci-dessous et aux heures suivantes. Projet de Renforcement de la Compétitivité des PME et de l’Accès au Financement (PRECOP), sis au Quartier Petit Simbaya à 150 m du CMC Flanboyant dans l’enceinte de la Direction Nationale des PME au 1er étage – Commune de Ratoma Tél : 622 623 100 / 622 18 19 38/ E-mail : coordiprecop@gmail.com  ou bouna106@yahoo.fr du lundi au jeudi de 9 heures à 16 heures 30 minutes TU, le vendredi de 9 heures à 13 heures 00 mn TU.

Avec uniquement la mention : Recrutement d’un Cabinet pour la mise en place d’initiatives stratégiques pilotes concrètes de promotion du contenu local dans le secteur minier.

    Le Coordonnateur

Veuillez cliquer ici pour la version PDF   /AMI-_Initiative_strategique_contenu_Local.pdf

Derniers Articles